Time Paradox Ghostwriter Tome 1 | Un air de déjà-vu…

par Mystic-Falco

J’ai toujours été fasciné par les histoires sur les voyages dans le temps. Déjà tout petit je me repassais en boucle la trilogie de Retour vers le futur, car au-delà d’apprécier les personnages, et tout particulièrement Doc’, je trouvais l’histoire passionnante. Cette idée d’avoir plusieurs lignes temporelles sur lesquels nous pouvons influer en fonction de nos choix, que rien n’est foncièrement gravé dans le marbre a été l’un des moteurs de ma vie. C’est peut-être un peu gros dit comme ça, mais il est clair que cela m’a influencer un minimum sur mes choix de vie. Depuis lors, dès que l’occasion se présente de découvrir des œuvres sur ce thème précis, je saute dessus, tout en ayant conscience que je puisse être déçu, car écrire sur des paradoxes temporels est un exercice extrêmement difficile.

Cette critique a été écrite suite à l’envoi d’un exemplaire par l’éditeur.

Un bug dans la matrice

© 2020 by Kenji Ichima, Tsunehiro Date/SHUEISHA Inc.

Time Paradox Ghostwriter, écrit par Kenji Ichima et dessiné par Tsunehiro Date est un shonen édité en France chez Crunchyroll (anciennement Kazé France) et nous conte l’histoire de Teppei Sasaki, un jeune mangaka qui a pour rêve d’être publié dans le Weekly Shonen Jump (le magazine de prépublication de manga, le plus célèbre au Japon). Cependant, toutes ses histoires sont refusées. Au bout du rouleau, Sasaki s’apprête à jeter l’éponge, il n’est peut être pas fait pour être auteur. Mais le sort en décide autrement, un soir d’orage, un éclair frappe son appartement, et plus précisément son micro-onde, duquel en sortira un magazine du Jump, censé paraître dix ans plus tard. En effet, son électroménager est devenu une capsule temporelle, et toutes les semaines il y aura un numéro du magazine, avec une histoire qui ne le laisse pas indifférent tant cette dernière semble incroyable. Il décide alors de copier cette histoire qui n’est censé paraître que dans dix ans.

C’est ainsi que débute notre histoire, pour le plaisir de la découverte, je vous laisserai le soin de lire la suite de ce manga, tant il y a de chouettes passages, cependant le manga n’est pas sans défauts… J’ai ressenti lors de la lecture une certaine lassitude, beaucoup de choses tournent autour d’un sujet précis, et j’ai eu l’impression que l’on faisait que se répéter durant les chapitres. Heureusement le scénariste, Kenji Ichima prend vite une décision assez extrême, afin de changer le style du shonen classique, vers une enquête qui mènera le héros de l’histoire plus loin qu’il ne le pensait au préalable. Toujours dans un souci de ne pas vous spoiler l’histoire, je ne souhaite pas en dire plus, car c’est surtout ce point du scénario que j’ai trouvé le plus important lors de ma lecture. Un pivot dramatique, qui est suffisamment important et intéressant, qui me poussera à lire la suite et fin de cette aventure. Car en effet, Time Paradox Ghostwriter est un manga très court, avec seulement deux tomes. Cependant, je reste très curieux de savoir comment le scénariste va réussir à conclure son histoire, tant celle-ci a pu tourné en rond lors du premier tome.

Et c’est tout le problème de ce manga, et qui m’a empêcher d’apprécier pleinement ma lecture. On sent qu’une histoire intéressante peut se cacher derrière le synopsis du titre, cependant, l’exécution est maladroite, et le personnage principale, tout comme ce qu’on lui reproche entant que mangaka, est un peu creux. Heureusement que le cliffhanger de ce tome est intéressant, et nous pousse à vouloir continuer et finir cette histoire, sinon, j’aurai usé de ma Dolorean, pour m’empêcher de lire ce premier tome.

  • Le tome 1 de Time Paradox Ghostwriter est disponible en librairie depuis le 12 octobre 2022

Entrez votre commentaire

Ces articles peuvent vous intéresser