L’équipe de Pod’Culture

par Mystic-Falco

Mystic Falco

Mystic Falco, ou Benji pour les intimes ! Depuis quelques années maintenant je partage mes avis, critiques et autres analyses, prenant beaucoup de plaisir à le faire et à partager avec les autres, je me suis dit ; autant le faire à plusieurs, d’ou la création de Pod’Culture ! Pour vous parler très rapidement de moi, je suis graphiste, un grand cinéphile et forcément un joueur invétéré.

Joueur passionné par Nintendo, je me prends de plaisir à jouer également aux consoles de Sony, je suis par ailleurs devenu un «Trophy Hunter», étant atteint de collectionnite aiguë le concept m’a tout de suite plu, sans parler du fait de se surpasser pour obtenir ces petites récompenses virtuelles !
Depuis l’arrivé et la médiatisation des jeux indépendants en 2008, je me suis pris de goût pour ce genre assez particulier ! J’arrive à trouver, assez souvent, une plus grande sincérité dans les jeux indépendants que certains triple A.


Hauntya

Hello, je suis Hauntya, et j’ai rejoint l’aventure Pod’Culture avec plaisir quand on me l’a proposé ! Car le blog en solo depuis plusieurs années, c’est très bien, mais partager et transmettre ses passions au sein d’une équipe, ça a son charme aussi ! Dans la vraie vie, je suis bibliothécaire, passionnée de littérature en tous genres, mais aussi de jeux vidéos et de séries entre autres… la pop-culture et les arts sont si vastes, pourquoi s’arrêter à un seul domaine ?

Adepte de la Playstation, j’aime énormément les jeux indépendants, mais aussi les jeux narratifs et les survival horror. Passer d’un poétique Everybody’s gone to the Rapture au psychotique Hellblade ne me trouble pas ! Ce qui me plaît le plus dans les jeux, les romans ou les séries, c’est bien les échos qu’on peut y trouver avec notre propre vie, l’attachement aux personnages, à l’histoire, les réflexions et les émotions qu’ils nous inspirent.


Donnie Jeep

Si j’avais vécu dans une galaxie lointaine, très lointaine, j’aurais certainement voulu être jedi… ou sith, ça dépend des jours. La Force en ayant décidé autrement, voilà que je me retrouve à devoir rédiger cette courte et non exhaustive biographie dont la lecture est totalement facultative (fuyez, pauvres fous).

Auteur·e à temps partiel, geek à temps complet, j’adore me plonger dans des histoires, peu importe le média, dont le moteur principal sont les personnages.

Et quand je ne suis pas trop occupé·e à binger films et séries, dévorer des pages ou encore me perdre dans des jeux vidéo essentiellement narratifs, je fais également des heures supplémentaires en flânant sur Pod’culture où j’en profite pour échanger et partager autour d’œuvres qui me touchent, me parlent, me questionnent, me font vibrer. À part ça, je confesse avoir une aversion toute particulière envers les clowns. Allez savoir pourquoi…


F. de l’O.

Professeur de lettres modernes le jour et gameuse atteinte de collectionnite aiguë la nuit, je suis un tantinet queer as folk et issue de l’école de Berlin. Touche-à-tout, mon cœur fait surtout « bim, bam, boum » devant un RPG sur PS4.

Si je me consacre à ma passion du jeu vidéo sur d’autres sites, j’espère me diversifier sur Pod’Culture, car je suis amoureuse de l’art en général, quel que soit son média.


Anthony F. / Hachim0n

Connu sur les internets comme Anthony F. ou Hachim0n, je troque le plus souvent ma nature de juriste pour celle d’un blogueur et rédacteur, ici et là, pour écrire sur des sujets un peu plus rigolos.

La passion du cinéma m’anime, en particulier celui qui vient d’Asie orientale sans pour autant renier le reste du monde et notamment le cinéma Français. Le petit écran quant à lui me sert essentiellement à découvrir toutes sortes de jeux vidéo, avec une préférence particulière pour les jeux venus du Japon, à l’image de mes bien aimées licences Yakuza et Dragon Quest. Côté lectures, j’ai une affinité particulière pour les comics américains, qu’il s’agisse d’indépendants ou de super-héros, bien que je lise de plus en plus de mangas.

Enfin et pour ne pas transformer cette courte description de mon amour infini pour toutes ces œuvres en texte hagiographique, sachez que tout cela est bien souvent contrebalancé par un cynisme et une mauvaise foi certaine quand on me parle de Netflix.


Aymeric Aulen

Ancien blogueur indépendant, originaire de Lyon, ayant fait un petit passage par l’industrie musicale, me voilà reconverti depuis en twitto compulsif et, désormais, en rédacteur pour Pod’Culture. Bien trop souvent connecté, je prends un plaisir certain à suivre de près tout ce qui touche au vaste monde de la pop culture et ce, depuis ma plus tendre enfance.

Les jeux vidéo, le cinéma, les séries, mais également les comics en tous genres rythment une grande part de mon quotidien et nourrissent mes envies d’évasion et de récits variés depuis de longues années.

Aujourd’hui, c’est avec une joie non dissimulée que je compte bien vous partager ici-même mes derniers (et nombreux) coups de cœur dans chacun de mes domaines de prédilection, le tout entre deux tasses de thé, sessions binge-watching et autres parties endiablées sur consoles et mobiles. Ah… et aussi… j’ai un chien. Je l’aime bien mon chien.


Reblys

Salut les copains ! Les plus fidèles d’entre vous connaissent déjà mon prénom, car je suis un des derniers survivants (à part le patron bien sûr) de l’équipe originale du Podcast de Pod’Culture, que je co-animerai toujours en tant que Clément. Au delà de ça, je pense qu’on peut dire sans trop se tromper que je me nourris d’Art comme je respire. Musique, Jeu Vidéo, Bande dessinée, Cinéma, tout y passe et dans tous les genres, même si j’ai une affection particulière pour tout ce qui vient du Japon. En plus de « consommer », je m’efforce d’être créatif de mon côté, surtout en tant que musicien, mais un jour peut-être aussi en tant qu’auteur.

Il se trouve également que j’ai un gout prononcé pour l’analyse de ce qui m’entoure : Comment ça fonctionne ? Pourquoi ça marche ? ou pas ? sont des questions que je me pose quotidiennement, et à chaque fois que je suis confronté à une nouvelle oeuvre. Ainsi Pod’Culture est une opportunité en or pour moi, m’offrant un espace où je peux m’amuser à décortiquer tout ce qui me semble être d’intérêt, et de partager mes réflexions avec vous.