Across the Grooves | « Heureux, qui comme Alice, a fait un beau voyage. »

par F-de-Lo

Cet article a été réalisé à partir d’une clé Switch, fournie par Nova-Box, développeur du jeu.

Across the Grooves… C’est, littéralement, aller à travers les rainures. Il arrive que la destinée humaine possède autant d’aspérités que les rainures d’un vinyle.

Across the Grooves est un roman graphique interactif développé par Nova-Box et initialement sorti en juin 2020. Ce visual novel vous invite à incarner Alice, une jeune banquière vivant à Bordeaux. Son quotidien est bouleversé lorsqu’elle reçoit le présent d’un homme qu’elle n’a pas fréquenté depuis longtemps. Ulysse lui a fait parvenir un ancien vinyle, dont la musique est si poignante qu’elle a l’impression de revivre son passé. Or, lorsqu’elle revient à la réalité, Alice réalise que le présent a été bouleversé. La jeune femme s’apprête à parcourir une grande partie de l’Europe afin de résoudre le mystère du disque, le secret de la disparition d’Ulysse, mais aussi et surtout pour tenter de réparer ce qui a été altéré.

Un roman graphique musical

© 2020 Nova-Box. All Rights Reserved

Le genre du roman graphique interactif se prête parfaitement à l’histoire narrée par le jeu. Chacune des décisions prises par Alice, (et de facto, par les joueurs), aura une répercussion sur la suite des événements. Les choix que vous effectuerez vous permettront de rencontrer des personnages différents, d’explorer des lieux distincts mais également des réalités alternatives. Au vu des succès présents, Across the Grooves semble proposer une certaine rejouabilité. Celle-ci est la bienvenue dans la mesure où une partie devrait occuper environ trois heures de votre temps. La variété des choix et des conséquences possibles est sublimée par des changements d’ambiance non anodins. Si l’on est très tôt happés par les dialogues raffinés de Geoffroy Vincens, on est par-dessus tout transportés par la beauté des dessins réalisés par Nicolas Fouqué et Mélanie Ertaud. En dépit de la diversité des environnements, l’aventure se révèle, dans sa globalité, très chill et sereine. Les musiques et bruitages d’ambiance n’y sont pas étrangers. L’histoire n’en est pas moins captivante. Comme Alice, nous sommes impatients d’en apprendre davantage sur le vinyle et sur l’étrange magie qui semble en émaner.

S’il est nécessaire de saluer le soin placé dans l’écriture et la direction artistique du jeu, il serait criminel de ne pas aborder l’importance capitale de la musique dans Across the Grooves. La musique est l’art le plus propice à la réminiscence des émotions et des souvenirs. Le choix du vinyle, comme point de départ, est à la fois métaphorique et fort judicieux. Comme en témoigne le teaser, le jeu peut se targuer de mettre en scène plusieurs passages musicaux retranscrivant l’envoûtement que le vinyle exerce sur Alice. Notons qu’il est possible d’acquérir la bande originale du jeu, conçue par Camille Marcos et Julien Ponsoda (Illustrason). Par ailleurs, les références aux musiques de tous les genres et horizons se multiplient, par le biais de personnages hauts en couleur. Cette ode au quatrième art devrait combler les plus mélomanes d’entre vous.

Un récit lourd de sens

© 2020 Nova-Box. All Rights Reserved

Au delà de l’aspect fantastique, Across the Grooves peut être considéré comme une œuvre philosophique. À force d’errer à travers le temps et l’espace, Alice prend le risque de changer moralement et physiquement, au point de ne plus savoir ce qui compose l’essence même de sa personne. À ce titre, l’onomastique du jeu n’est pas hasardeuse. Cela ne reste que mon interprétation, mais cette Alice me fait étrangement penser à la fillette perdue au Pays des Merveilles. Certes, elle ne subit pas des changements de taille démesurés qui l’amènent à se disputer avec des pigeons, mais Alice sera tout autant altérée par des règles a priori inconcevables. Le prénom de son ancien compagnon, Ulysse, est tout aussi révélateur. Les légendes de la mythologie grecque ne sont sûrement pas étrangères à la conception de Across the Grooves. Alors que le héros Ulysse faisait un long périple, jonché d’obstacles, pour retrouver son foyer, le Ulysse de Nova-Box est toujours égaré. Tandis que Pénélope passait ses journées à tisser, dans l’attente désirée du retour de son époux, Alice s’élance dans l’inconnu, afin de devenir maîtresse de son destin. Du moins, si cela est encore possible.

Le petit plus du jeu, c’est qu’une partie de l’histoire se déroule à Bordeaux (où se situe Nova-Box), puis à Paris. Qui plus est, le titre partage le même univers qu’une autre création du studio : Along the Edge (2016). Des références à cette dernière apparaissent dans l’aventure d’Alice.

Somme toute, Across the Grooves est un jeu indépendant destiné aux joueurs curieux, amoureux de l’art ou qui aiment à réfléchir. Le parcours d’Alice nous incite à méditer sur les aléas de l’existence, qui change du tout au tout, en fonction des choix que l’on fait. La vie n’est après tout que la succession de multiples versions de nous-mêmes.

Across the Grooves est disponible sur Steam à 12,99€ et sur Nintendo Switch à 16,99€.

5 commentaires
1

5 commentaires

Maned Wolf 28 octobre 2020 - 8 h 07 min

Chapeau de t’être prêtée au jeu du test JV, le résultat est impeccable, et donne très envie de se procurer le jeu ! J’ai déjà joué à Seer’s Isle du même studio, qui m’avait beaucoup plu, il y a donc de fortes chances que je craque pour celui-ci !

Répondre
F-de-Lo 28 octobre 2020 - 9 h 19 min

Merci pour ton commentaire et le compliment ! Honnêtement, je pense que Across the Grooves fera ton bonheur. 🙂

Répondre
Ju' 28 octobre 2020 - 23 h 14 min

Coucouille ! Pardonne moi du temps que j’ai mis à rédiger ce commentaire, si tu veux tout savoir, je suis au bureau, au retour d’une intervention ahaha. J’avais peur que le fait d’être sur Pod’culture modifie ta façon d’écrire, je craignais de voir un article où je ne retrouverais pas cette plume que j’apprécie tant voir sur le fameux Blog F-De-Lo. Il n’en est rien, j’ai pris tout autant de plaisir à découvrir ce jeu grâce à ton style rédactionnel. Je te mentirais si je te disais que c’est un jeu qui me tenterait, dans le sens où il se trouve être loin de mon univers gaming. Il n’en reste pas moins intéressant, et pour ma culture perso, le découvrir en let’s play pourrait être envisageable ! Je suis heureux de te voir dans l’équipe de Podculture et j’ai hâte de voir dans de nouveaux articles tout aussi intéressants ! Prends soin de toi Flo !

Répondre
F-de-Lo 5 novembre 2020 - 12 h 16 min

Eh bien, merci pour ton commentaire élogieux ! Je t’avoue que je ne suis pas non plus une grande habituée de ce style de gameplay mais j’ai pris beaucoup de plaisir à m’y familiariser. Au plaisir de te relire.

Répondre
Newsletter #21 — October 2020 – Nova-box 29 octobre 2020 - 17 h 34 min

[…] nice review from a young and promising French website, Pod’ Culture. You can read it here: “Across the Grooves : heureux, qui comme Alice, a fait un beau voyage” (in […]

Répondre

Entrez votre commentaire

Ces articles peuvent vous intéresser